Le sens du Réel

Qui sommes-nous ?

 

EDITORIAL : Editeur de la pensée contemporaine...

 

Les Editions Apopsix veulent donner à chaque citoyen les moyens d’une meilleure compréhension de son environnement afin qu’il retrouve la maitrise de son destin, par l’intelligence des mécanismes du monde.

Les mécanismes économiques sont de plus en plus difficiles à gérer et les dirigeants cherchent à en éloigner le peuple « qui ne peut pas comprendre ce qui se passe ». On nous parle de plus en plus de gouvernements de techniciens, qui sont seuls à même de prendre les décisions qui s’imposent en sous entendant que l’électeur est, par nature, incompétent.

La sphère financière s’est développée dans des proportions inimaginables il y a seulement vingt ans et des produits financiers de plus en plus sophistiqués ont vu le jour dont la finalité principale est de favoriser une spéculation qui peut parfois déstabiliser des pays entiers. Dans ce domaine-là, également, l’électeur est considéré comme un gêneur ignorant qu’il faut absolument tenir à distance.

Il se crée donc une tendance forte à opacifier le plus possible les opérations des dirigeants politiques et économiques alors que dans le même temps, on exige de plus en plus de transparence en ce qui concerne des citoyens qui sont placés sous une surveillance croissante.

Les Editions Apopsix cherchent donc à réagir à l’établissement de ce système inégal en aidant les citoyens à comprendre ce qui se passe vraiment afin de leur donner la possibilité de reprendre une certaine forme de contrôle sur leur avenir qui est la seule voie vers plus de démocratie. C’est pourquoi nous publions des livres écrits par des professionnels reconnus dans leur métier et dont l’objectif est de démystifier autant que faire se peut le rôle des dirigeants politiques, économiques et financiers.

Les économies des pays développés étant devenues interdépendantes, cette meilleure compréhension est également nécessaire dans le domaine des relations internationales. D’autant que l’économie est devenue aussi une arme « de première frappe » comme le montrent les sanctions décidées contre un certain nombre de pays. En second rang viennent les interventions militaires qui peuvent transformer un conflit de basse intensité, un conflit localisé, en un affrontement armé entre des grandes puissances qui disposent d’un arsenal capable de détruire la planète.

Le citoyen à qui on ne cesse de répéter qu’il ne peut pas comprendre les grands enjeux du monde, a tendance à s’en remettre à ceux qui prétendent savoir ce qui est bon pour lui. Mais dans ce cas, il ne joue plus son rôle de contrepoids, de frein. On ne saurait sous-estimer l’importance du mouvement, aux Etats-Unis, contre la Guerre au Vietnam au début des années 70. Un tel mouvement est-il encore possible aujourd’hui ? Il serait pourtant nécessaire.

Moins les administrés comprennent ce qui se passe et plus il est facile de leur mentir et de les tromper. Les élections deviennent une sorte de spectacle régulier dans lequel les rôles semblent répartis d’avance et où les électeurs sont coupés de la réalité. Le spectacle organisé par les partis politiques et les médias autour de ces élections a déconnecté le vote de la décision politique. De plus, le politique s’ingénie avec l’aide des médias, à modifier le sens des mots qu’il vide de leur signification réelle afin de pouvoir ensuite les utiliser à son profit.

Les Editions Apopsix veulent aussi contribuer à un retour aux sens des mots, à la recréation du lien affectif entre mots et idées.

Confucius avait compris que celui qui est le maître des mots, est le maître des âmes. Quand l’Empereur a demandé à Confucius comment remettre de l’ordre dans la cité, Confucius lui a répondu qu’il suffisait de revenir aux dénominations correctes.

L’instrumentalisation du langage à des fins politiques n’est certes pas nouvelle, elle a toujours eu cours et l’histoire des siècles passés en donne maints exemples. L’altération de la langue s’y manifeste dans le détournement du sens des mots, déconnecté de la relation au réel. Cette rupture se fait au détriment de l’union intrinsèque entre l’émotion et l’idée, afin de ne plus laisser place qu’à l’émotion.

Les Editions Apopsix veulent donc redonner à leurs lecteurs le vrai sens des mots et une meilleure compréhension des mécanismes qui les gouvernent afin qu’ils puissent appliquer le conseille que donnait James Joyce :

« Nettoyez vos lunettes avec ce que vous savez ».